Qui peut engager un jeune en alternance ?

Quelles sont les conditions pour engager un jeune ?

Toute entreprise, privée ou publique, peut collaborer avec un CEFA dans le cadre de l’engagement d’un jeune en alternance à condition

  • d’être en règle de cotisations sociales
  • de respecter les dispositions de droit social en vigueur
  • que le chef d’entreprise (ou le tuteur en entreprise) ait au minimum 25 ans, et 7 ans d’expérience utile.
    Si la collaboration a lieu dans le cadre d’un CAI, certaines conditions sectorielles peuvent être exigées.

Le tutorat

Un tuteur chargé particulièrement de l’encadrement du jeune doit être désigné au sein de l’entreprise. Il peut s’agir du chef d’entreprise ou de l’un de ses collaborateurs.
Le tuteur doit s’assurer d’avoir suffisamment de disponibilités pour accueillir et suivre le jeune pendant toute sa formation. Il est tenu de suivre le plan de formation qui a été établi en collaboration avec le CEFA. Le tuteur utilise également les outils mis à disposition par le CEFA pour évaluer la progression du jeune pendant et en fin de formation.
Le tuteur et le chef d’entreprise sont tenus de veiller à ce que le jeune fasse partie intégrante de l’équipe, et qu’il soit considéré comme un travailleur à part entière. Le jeune doit avoir l’occasion de participer à l’ensemble des activités qui relèvent de sa formation.

Besoin d'un contact?

Secrétariat du conseil Zonal de l'alternance c/o IB EFE Bruxelles

67 rue de Stalle 1180 Bruxelles

Tel: 02 371 74 31