Logo CZA Bruxelles

Une formation en alternance

C’est quoi ?

L’enseignement en alternance vise un double objectif : permettre aux jeunes d’apprendre un métier et les aider à s’insérer dans le monde du travail.
La formation en alternance se fonde sur une articulation entre des périodes de cours généraux et professionnels dispensés dans un centre de formation (le CEFA) et des périodes de formation en entreprises.

Dans la vie de tous les jours, cela signifie que les jeunes inscrits en alternance se rendent en général, deux jours par semaine en établissement scolaire, et trois jours par semaine, sur leur lieu de travail.

En s’insérant dans une équipe de professionnels dès le début de sa formation en alternance, le jeune a l’occasion d’apprendre la vie en entreprise, de confirmer ses choix, et d’acquérir une expérience professionnelle rémunérée. Par ailleurs, l’alternance de ces périodes de formation en entreprise avec la formation en CEFA lui donne la possibilité d’obtenir, au terme de sa formation, des certifications reconnues par la Communauté Française.

C’est pour qui ?

Les CEFA sont ouverts à tous les jeunes de 15 à 21 ans qui choisissent d’apprendre un métier par l’insertion directe dans le milieu de travail.

Les inscriptions ont lieu toute l’année. Les conditions d’admission dans les CEFA sont d’avoir :

  • 15 ans et suivi au moins les deux premières années de l’enseignement secondaire de plein exercice
  • entre 16 ans et 18 ans
  • entre 18 et 21 ans et conclu un contrat de travail légal
  • entre 21 et 25 ans pour autant que le jeune soit inscrit dans un CEFA au 1er octobre de l’année de ses 21 ans et conclu un contrat de travail légal

Histoire des CEFA

Les grandes étapes de l’évolution des CEFA :

  • 16 juillet 1984 : Suite au rallongement de l’obligation scolaire de 14 à 18 ans, un arrêté royal définit, à titre expérimental, les modalités d’organisation de Centres d’Enseignement à Horaire Réduit (CEHR). Ceux-ci accueillent exclusivement des jeunes de 15 à 18 ans qui ont alors la possibilité de suivre une scolarité à temps partiel et de se préparer à exercer un métier.
  • 20 novembre 1987 : Un nouvel arrêté royal permet aux CEHR d’élargir leur public aux jeunes de 18 à 25 ans sous condition qu’ils aient préalablement conclu un contrat d’apprentissage dans une entreprise.
  • 3 juillet 1991 : Un décret organisant et structurant davantage l’enseignement à horaire réduit rebaptise les CEHR en CEFA, l’idée d’horaire réduit faisant place à celle d’alternance : désormais, en plus de la scolarité à temps partiel, un volet de formation en entreprise devient obligatoire à la qualification des jeunes (suite à l’amendement de 1996).
  • 19 août 1998 : Un arrêté royal crée la Convention d’insertion socioprofessionnelle qui, plus souple que le Contrat d’Apprentissage Industriel, permet entre autre, aux entreprises, d’être dispensées de l’obligation d’agrément. Cette souplesse favorisera sensiblement l’embauche des jeunes en entreprise.
  • 19 juillet 2001 : Dans le cadre d’une revalorisation de l’enseignement qualifiant, la formation en alternance connait de nouvelles modifications, amorcées par le décret de 1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et secondaire, et concrétisées par un nouveau décret. Celui-ci ancre désormais les CEFA dans le système scolaire. Il n’est maintenant plus question uniquement de formation en alternance, mais d’enseignement en alternance, une alternative aux filières de plein exercice. Désormais, les CEFA proposent aux jeunes des formations donnant accès à des qualifications soit spécifiques à l’alternance, soit identiques à celles de l’enseignement de plein exercice.

Les institutions liées à l’enseignement en alternance

Les réseaux d’enseignement

Puisque les CEFA s’organisent en collaboration avec un ou plusieurs établissements d’enseignement secondaire, à l’instar de ceux-ci, ils s’inscrivent dans un réseau d’enseignement. A Bruxelles, les CEFA dépendent de trois réseaux différents :

Réseaux d’enseignementCEFA
Fédération Wallonie Bruxelles CEFA de Laeken
Enseignement officiel provincial et communal (CPEONS) CEFA de Bruxelles-Ville
CEFA du Ceria
Enseignement libre confessionnel (SeGEC) CEFA d’Anderlecht
CEFA d’Ixelles/Schaerbeek

Le Conseil Zonal de l’alternance de Bruxelles

Les 5 CEFA bruxellois sont réunis au sein d’un Conseil Zonal de l’Alternance (CZA) dont les missions sont principalement la recherche de contrats et conventions auprès des entreprises de la zone et la représentation des CEFA à l’égard des autorités compétentes en matière d’emploi.

Le CZA se compose de

  • 3 représentants par CEFA (le Coordonnateur et deux accompagnateurs)
  • 2 représentants par organisation syndicale
  • 1 représentant de la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel
  • 1 représentant de l’Union des fédérations des associations de parents de l’enseignement catholique.

Le CZA est présidé alternativement, pour une période de 2 ans, par le Coordonnateur d’un CEFA de chaque caractère d’enseignement. Pour la période 2014-2016, c’est le Coordonnateur du CEFA de Saint-Gilles qui assume la présidence du CZA bruxellois.

- Téléchargez le Décret du 3 juillet 2001, instituant le Conseil Zonal de l’Alternance

L’Office Francophone de Formation en Alternance

L’Office Francophone de Formation en Alternance (OFFA) a pour mission de piloter la formation en alternance en Fédération Wallonie Bruxelles, et d’assurer la coordination des deux opérateurs de formation en alternance dans cette zone, à savoir, les CEFA et l’Espace Formation des petites et moyennes entreprises.

L’OFFA a également une mission consultative auprès du Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles, du Gouvernement wallon et/ou du Collège de la COCOF.

- Téléchargez l’Accord de coopération-cadre relatif à la formation en alternance, conclu à Bruxelles, le 24 octobre 2008, créant l’OFFA.

Actiris

Actiris octroie des subventions aux CEFA bruxellois pour le volet "insertion" de leurs actions, càd pour l’accueil des jeunes, la préformation et la phase d’initiation professionnelle (comprenant la prospection de contrats et et l’organisation de stages d’insertion et d’initiation professionnelle).

Le Fonds Social Européen (FSE)

Grâce aux subsides octroyés par le FSE, les CEFA bruxellois se voient bénéficier des services de 17 accompagnateurs supplémentaires en 2014-2015. Des subsides relatifs aux coûts de fonctionnement sont également octroyés pour soutenir les CEFA dans leurs actions.

Bruxelles Formation

Un nouveau partenariat avec Bruxelles Formation, financé par le FSE, s’est concrétisé depuis octobre 2014 : un conseiller spécialiste de l’enseignement en alternance a rejoint les conseillers de Bruxelles Formation Carrefour.

La cité des métiers de Bruxelles

Un partenariat avec la Cité des métiers de Bruxelles : un conseiller représentant les Cefa bruxellois rejoint dès le 5 mars 2018 l’équipe des conseillers de la Cité des métiers.

Secteurs partenaires

6 secteurs de formation

Les CEFA bruxellois organisent des formations dans 6 secteurs d’enseignement :

  • l’agronomie
  • la construction
  • l’économie
  • l’horeca et l’alimentation
  • l’industrie
  • le service aux personnes

- Téléchargez l’offre de formations 2016-2017 des CEFA bruxellois

Des secteurs investis

Certains secteurs (notamment le Fonds de formation de la Construction, l’Horeca, les secteurs verts, l’asbl FeBI, etc) s’investissent particulièrement dans la formation des jeunes en alternance. Ces interventions prennent des formes multiples :

  • l’organisation d’un Contrat d’Apprentissage Industriel,
  • l’organisation d’examens ou de formations pour les jeunes ou les enseignants
  • la prise en charge des frais de déplacement du jeune,
  • des primes d’accompagnement,
  • des subventions d’une partie du coût salarial du jeune,
  • etc.

Ces interventions sont des avantages considérables pour l’enseignement en alternance !

Les derniers chiffres

Les statistiques présentées ci-dessous sont issues de l’enquête annuelle réalisée par le Centre de Coordination et de Gestion des programmes européens. Cette enquête consiste en une photographie des inscriptions à date fixe, le 15 janvier de chaque année considérée.

Quelques liens utiles

Institutions où le Conseil Zonal de l’Alternance est représenté

  • l’ Instance Bassin EFE de Bruxelles : L’Instance Bassin Enseignement Formation Emploi (ou IBE FE) est une instance de concertation mise en place en 2015 en vertu d’un accord de coopération conclu entre la Région Wallonne, la fédération Wallonie-Bruxelles et la COCOF.
    Elle réunit les acteurs de l’enseignement, de la formation, de l’emploi et les partenaires sociaux, et a pour missions :
    - La concertation entre acteurs pour développer des partenariats et projets communs
    - L’appui au pilotage de l’offre de formation et d’enseignement, afin que celle-ci réponde au mieux aux besoins des entreprises du bassin et des besoins des publics.
  • l’Instance de Pilotage Inter-réseaux de l’enseignement qualifiant (IPIEQ) de Bruxelles : lieu d’information, de délibération entre les réseaux d’enseignement et les représentants du monde socio-économique, et d’optimisation de l’offre d’enseignement à Bruxelles.

Secteurs valorisant entre autres l’enseignement en alternance

  • Les secteurs verts : organise notamment un contrat d’apprentissage industriel pour les formations en agriculture et en horticulture.
  • Le Fonds de Formation professionnelle de la Construction : organise le Régime d’Apprentissage en Construction (RAC) et le Régime d’Apprentissage en construction pour les Jeunes.
  • le Centre de Référence professionnelle bruxellois pour la construction : a pour but de favoriser l’adéquation entre les offres de formation et les besoins en entreprises, en assurant un interface entre les acteurs de l’emploi, de la formation, et de l’enseignement, et du secteur professionnel bruxellois.
  • l’asbl Fe.BI : association des fonds sociaux fédéraux et bicommunataires, encourage la formation, notamment en alternance, dans le secteur des soins de santé
  • l’asbl APEF : regroupe les organisations d’employeurs et de travailleurs qui gèrent les fonds de sécurité d’existence du secteur non marchand francophone et germanophone.
  • Horeca Be Pro : Centre de référence professionnelle pour le secteur Horeca, Horeca Be Pro favorise l’adéquation entre le besoin des entreprises et les formations professionnelle.
  • le Fonds social 323 : fonds social pour le secteur « 323 » : Gestion d’immeubles, agents immobiliers et les travailleurs domestiques.
  • Educam : centre de connaissance et de formation du secteur automobile et des secteurs connexes
  • FormElec : centre de formation en électricité
  • ...

Besoin d'un contact?

Secrétariat du conseil Zonal de l'alternance c/o IB EFE Bruxelles

67 rue de Stalle 1180 Bruxelles

Tel: 02 371 74 31